Travailler par grand froid: des règles variables selon les cas

Les basses températures peuvent avoir des conséquences sur le travail. Le législateur y a pensé et a défini certaines règles.

De basses températures sur le lieu de travail rendent l’exécution du travail plus difficile, explique le Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale sur son site internet.

Mais tous les travailleurs ne seront pas affectés de la même manière par la période de grand froid que traverse la Belgique actuellement. Des règles différentes existent donc selon le type d’emploi et la charge de travail.

Dans les locaux fermés, il existe des températures de l’air minimums, selon le type d’efforts physique nécessités. Pour la charge de travail très légère, il y a déjà un problème par une température de 18°C; la température acceptable descend jusqu’à 16°C en cas de charge de travail légère; pour une charge de travail moyenne la limite est de 14°C, pour une charge de travail lourde de 12°C et enfin pour une charge de travail très lourde elle descend à 10°C.

Si le travail s’effectue en locaux ouverts ou à l’air libre, il n’existe pas de minimum de température. Il doit cependant y avoir suffisamment d’appareils de chauffage entre le 1er novembre et le 31 mars en ces lieux. On les activera si nécessaire et obligatoirement lorsque la température descend à 5°C. Dans ces mêmes conditions, des boissons chaudes doivent être distribuées.

Une exception existe pour les comptoirs de vente à l’extérieur. En cas de température extérieure de moins de 10°C, ces travailleurs doivent disposer d’un chauffage suffisamment puissant ou d’une autre possibilité pour pouvoir se chauffer. Ils doivent aussi être protégés des intempéries, ne pas être en contact direct avec le sol et le travail sera limité dans le temps (pas avant 8h ou après 19h, ni pendant plus de deux heures sans interruption d’une heure au moins, ni pendant plus de 4 heures par jour).

Lorsque la température extérieure descend en dessous de 5°C, l’exploitant ne peut employer du personnel au comptoir, à l’extérieur ou près du magasin.

Source: lavenir.net – 28-02-2018