La voiture sans volant ni pédales

Commandes virtuelles, intelligence artificielle, propulsion électrique et conduite autonome de niveau 5: Volkswagen propulse en 2030 les passagers du concept I.D. Vizzion.

L’I.D. Vizzion reconnaît ses passagers par le biais d’un scanner facial, leur ouvre les portes et, en fonction de leurs profils individuels, adapte la musique, l’éclairage d’ambiance et la climatisation. Ce concept est l’une des premières voitures à intégrer le potentiel futur de l’intelligence artificielle, des programmes capables d’autoapprentissage, qui exécutent des algorithmes pour reconnaître, évaluer et interpréter. Fini le tableau de bord: tout est piloté par les commandes gestuelles et vocales, et les passagers communiquent avec un assistant virtuel.

Rechargée pour 665 kilomètres, cette grande berline électrique et silencieuse, est conçue pour le niveau 5 de la conduite autonome dès 2025. Niveau maximal, où tout repose entre les mains de la machine. Il n’est donc plus nécessaire d’avoir un siège conducteur, un volant ou des pédales. De quoi libérer plus d’espace et créer un environnement «lounge», à renfrot d’hologrammes, où les passagers se trouveront d’autres occupations durant leurs trajets. Détente, travail, jeu ou communication, tout est possible. Là encore, la connectivité sera mise au service.

À partir de 2020, Volkswagen commercialisera à un rythme soutenu ses nouveaux véhicules électriques, tous dotés d’une autonomie qui ira croissante. Cette Vizzion, appelée à remplacer la Phaeton, est le quatrième modèle présenté de cette future famille I.D., après une compacte, un SUV et un grand monospace. Le compte à rebours est lancé.

Source: lavenir.be -09-03-2018