Recevoir de l'argent en échange de canettes vides: c'est désormais possible

La première machine de reprise des canettes de Wallonie a été mise en service mardi à Neufchâteau (province de Luxembourg). A la différence des consignes de bouteilles en verre qui correspondent à une quote-part payée en avance, ce projet-pilote mené dans 24 communes durant deux ans, prévoit une prime de retour de 5 cents par cannette.

« La grosse différence avec une consigne est que le prix de vente de la cannette ne changera pas. La prime récompense, elle, celui qui collectera les canettes », a indiqué le ministre de Environnement, Carlo Di Antonio, lors de la mise en place de la machine.

Le projet vise à récompenser les opérations de nettoyage et à lutter contre les dépôts sauvages. En échange de 100 cannette, le collecteur se verra remettre un bon d’achat de 5 euros valable dans un commerce participant de l’une des communes-pilotes. Les coûts seront pris en charge par l’association BE WAPP (Fost Plus), avec un apport du secteur de l’emballage.

Le système fonctionne sur base d’une inscription auprès de la plate-forme en ligne primeretour.be. Il n’est ouvert a priori qu’aux habitants et associations des communes-pilotes, soit Perwez, Ottignies-Louvain-La-Neuve, Neufchâteau, Bastogne, Donceel, Fexhe-le-Haut-Clocher, La Hulpe, Tubize, Etalle, Meix-devant-Virton, Frameries, Dour, Eghezée, Fernelmont, Bullange, Butgenbach, Chièvres, Frasnes-lez-Anvaing, Anhée, Yvoir, Amay, Nandrin, Courcelles et Les Bons Villers.

Source: 7sur7.be – 25-09-2018