De 270 à 400 euros de hausse potentielle pour les factures d'énergie

L’indisponibilité d’une série de réacteurs nucléaires, conjugué à une tendance à la hausse des prix de l’énergie, va peser lourdement sur la facture d’électricité et de gaz des ménages, relèvent mardi L’Echo et de Tijd. L’augmentation pourra potentiellement aller de 270 à 400 euros.

Les quotidiens se penchent sur l’évolution des prix pour les consommateurs qui doivent renouveler leur contrat maintenant.

Chez Mega, pour un ménage qui consomme 3.500 kWh d’électricité par an, un contrat à prix fixe signé aujourd’hui signifie 125 euros de plus, sur l’année, qu’il y a un an. Chez EDF Luminus, l’augmentation est de 138 euros, pour 110 euros chez Eneco et environ 120 euros chez Lampiris. Chez Electrabel, la facture a augmenté de 52 euros en 2018.

Même tendance pour le gaz
La même tendance se dégage pour le gaz: pour un ménage qui se chauffe au gaz et consomme 23.260 kWh par an, la formule tarifaire pratiquée actuellement par Eneco signifie une augmentation de la facture de 161 euros par rapport à la formule tarifaire d’il y a un an. Chez Mega, la hausse est de 259 euros, pour 230 euros chez EDF Luminus, tandis que la facture est en hausse de 113 euros sur l’année 2018 chez Electrabel.

Hausse en octobre
Si on se focalise sur les nouveaux tarifs d’octobre, la hausse potentielle sur l’ensemble de la facture de gaz et d’électricité est donc comprise entre 270 et 400 euros.

Contrat à prix variable
Les clients qui ont un contrat à prix fixe sont protégés de cette hausse. Les clients qui ont un contrat à prix variable sentiront l’augmentation progressivement en fonction de l’évolution du prix dans les prochains mois.

Source : 7sur7.be – 02-10-2018