Une centaine de personnes interdites de jeux de hasard en 2017

Le rapport annuel 2017 de la Commission des jeux de hasard indique que 98 personnes ont fait l’objet d’une interdiction à la demande d’un tiers l’an dernier, rapportent les titres Supdresse mardi.

Le chiffre peut paraître faible mais il faut savoir que cette disposition est unique au monde. « La mesure commence à être connue », souligne Étienne Marique, président de la Commission des jeux de hasard. Dans 37 cas, selon le rapport, la demande avait été introduite par le conjoint ou le cohabitant légal. Dans 31 cas, par le père ou la mère. Dans 13 cas par un autre membre de la famille, le plus souvent un frère ou une sœur; dans 10 par un fils ou une fille. Ensuite, par un ami, un magistrat ou un assistant social.

Au total, aujourd’hui, 496 personnes sont interdites sur la base de la demande d’un proche.

Au 1er novembre, plus de 370.000 personnes étaient interdites de jeu en Belgique. Même en retirant les magistrats, notaires, huissiers et autres policiers, cela fait encore 314.000 personnes.

Source: 7sur7.be – 6-11-2018