La savonnerie Lîdjeu fait à nouveau des bulles

La savonnerie artisanale de Comblain-au-Pont avait fermé ses portes, malgré le succès. Trop lourd à gérer. Philippe Mancini reprend l’activité.

La savonnerie artisanale tourne à nouveau à plein régime à Comblain-au-Pont. La marque de savon bio «Lîdjeu» a trouvé un repreneur, pour le plus grand bonheur de ses deux fondateurs, Maïwenn Meunier et son compagnon, Baptiste Boulier, tous les deux Comblennois. Après trois ans d’activité, ces savonniers autodidactes avaient décidé de ranger leur tablier, en avril. À contrecœur… Car si le concept était porteur, l’activité devenait trop lourde à gérer. C’était sans compter l’arrivée inattendue de Philippe Mancini, consultant en management. Le Liégeois de 38 ans songeait à changer d’orientation professionnelle, est sensible à l’écologie et était, depuis peu, consommateur convaincu du savon Lîdjeu. «C’est en voulant me réapprovisionner en savon que j’ai appris la fermeture et que le déclic s’est fait. Lancer ma propre société autour de valeurs durables me titillait depuis un moment. Je me suis dit que c’était le moment. On s’est rencontré avec Maïwenn et Baptiste et le courant est bien passé…» Philippe ne sera pas pour autant seul à la barre. Le couple continuera à garder un pied dans leur projet. «Ça reste leur bébé. Ils se concentreront par exemple sur la recherche et développement de produits, sur de nouveaux projets. Moi, je prends en charge la gestion, le commercial, l’administratif, la vente…» Par facilité pratique, le Liégeois compte également déménager l’atelier de Comblain à Liège, dans le centre-ville, plus près de chez lui. «Il ne faut pas un grand local ni de machine. Tout se fait artisanalement…»

Les savons Lîdjeu (une gamme de sept produits) sont fabriqués par saponification à froid. Ils sont naturels, bios, utilisant uniquement des huiles essentielles et végétales et un maximum d’ingrédients locaux. L’heure est aujourd’hui à la transition. «Ils m’écolent dans la fabrication, me transmettent leur savoir-faire et m’introduisent dans leur réseau.» Philippe, expérimenté dans la gestion d’entreprise, s’attellera aussi au développement des points de vente. «Nos savons sont distribués dans une trentaine de magasins de la province. On va étendre le réseau en Wallonie. C’est là tout le challenge pour que la société soit pérenne.» Et si vous voulez découvrir ces savons authentiques, ils seront vendus au marché de Noël de la Cité administrative de Liège, ces 15 et 16 décembre.

Source: Lavenir.net – 05-12-2018