De moins en moins de voitures roulent au diesel

Les voitures diesel continuent de perdre des plumes en Belgique tant pour les véhicules particuliers que pour les voitures d’entreprise. Durant les 11 premiers mois de l’année, 35,73% des nouvelles immatriculations concernaient des voitures diesel, selon les chiffres de la fédération Febiac. En 2017, à la même période, 46,6% des nouvelles immatriculations concernaient des voitures diesel. Il y a dix ans, la part du diesel était de près de 80%.

Durant les 11 premiers mois de l’année, 43.331 nouvelles voitures diesel ont été immatriculées par des particuliers contre 65.451 en 2017. En comparaison, 192.105 voitures essence ont été immatriculées contre 168.289 l’an dernier.

Les voitures de société
Sur le marché des voitures d’entreprise, la part du diesel baisse aussi: 85.017 voitures diesel (106.871 en 2017) et 49.499 voitures essence (31.548 en 2017).

Les voitures électriques
Les voitures essence ont profité du désamour pour le diesel. La part de marché des voitures totalement électriques ou roulant au gaz reste marginale: 3.305 voitures électriques et 3.866 voitures au gaz naturel ont été immatriculées durant les 11 premiers mois de l’année. Les voitures hybrides essence/électrique ont une part de marché de 4,29% (22.574 voitures immatriculées jusqu’en novembre).

Source: 7sur7.be – 12-12-2018