2019 sera l’année des 30 ans de la mort de Georges Simenon

Pour célébrer les 30 ans de sa disparition, survenue la nuit du 3 au 4 septembre 1989, Georges Simenon fera l’objet de toute une série de publications. Son célèbre personnage, le commissaire Maigret, bientôt nonagénaire, ne sera pas en reste puisque plusieurs ouvrages lui seront également consacrés.

L’année 2019 sera sans doute aussi «l’année Simenon». L’auteur belge le plus lu et le plus adapté à l’écran, né à Liège le 13 février 1903, sera mis à l’honneur, avec notamment la parution de plusieurs ouvrages en son hommage.

Ainsi, les éditions Omnibus publieront, d’ici le mois d’avril, le «tout Maigret» en 10 volumes avec des préfaces inédites élaborées par les plus fins connaisseurs de l’œuvre de Simenon, parmi lesquels l’écrivain et journaliste Pierre Assouline, l’écrivain et cinéaste Philippe Claudel ou encore l’acteur Bruno Solo.

La même maison d’éditions publiera en mars «Maigret, traversées de Paris», et en juin, «Simenon, le bonheur à La Rochelle» par le scénariste et biographe belge Michel Carly. Enfin, en septembre, sortira les «Mémoires intimes» du romancier liégeois à la pipe, un ouvrage préfacé par l’écrivain et essayiste Dominique Fernandez.

Georges Simenon a sans conteste rénové le genre du roman policier en accordant une place prépondérante à l’analyse psychologique et par une approche, à la fois réaliste et poétique, d’un lieu, d’un personnage ou d’un milieu social. Ses fameuses «atmosphères» ne manquent jamais d’absorber le lecteur dès la première page.

Simenon, qui commença en 1919 comme journaliste à la «Gazette de Liège», s’est vraiment lancé dans le roman policier à partir de 1932. C’est là qu’il inventera le personnage du commissaire Maigret. Celui-ci est aujourd’hui le protagoniste de 75 romans et 28 nouvelles donnant lieu à 103 enquêtes policières.

Le personnage de Maigret est né, selon certains «simenonlogues», à bord du bateau de plaisance «l’Ostrogoth» que Simenon avait amarré au printemps 1930 à Morsang-sur-Seine, non loin de Paris. D’autres font remarquer toutefois qu’il avait déjà entamé l’écriture de «Pietr le Letton», le premier roman de la série des «Maigret», au cours de son périple «à travers canaux et rivières» initié en 1929.

Relevons encore que Simenon a pris les traits à l’écran de Jean Gabin, Charles Laughton, Albert Préjean, Michel Simon et Heinz Rühmann. Pour ce qui est de la télévision, le rôle a été dévolu à Jean Richard, Bruno Cremer, Jan Teulings, Michael Gambon, Gino Cervi (qui incarne par ailleurs Peppone, le «complice» de Don Camillo) et récemment à Rowan Atkinson, alias Mr. Bean.

Source: lavenir.net – 28-01-2019