La bière congolaise à la conquête du marché belge

Disponibles en Belgique depuis la fin 2018, la Simba et de la Tembo, des bières congolaises, semblent faire l’unanimité.

Si la bière est un des premiers produits d’exportation de la Belgique,notre pays importe depuis décembre 2018 de la bière « made in Congo ». Il s’agit de la Simba (blonde) et de la Tembo (ambrée). Ces noms seront sans doute familiers à ceux qui connaissent le Congo, puisqu’il s’agit des bières les plus couramment consommées là-bas. On peut carrément parler de boisson nationale.

Baudouin Peeters est l’importateur de la Simba et de la Tembo en Belgique. « L’idée a germé en juin 2017, lors du périple Bike for Comequi, qui avait rassemblé une série de chefs d’entreprise belges pour une action humanitaire au Congo. Nous étions conquis par la qualité de ce qui est un des rares produits finis du Congo. Sans attendre, nous avons conclu un contrat de licence avec le brasseur de Lubumbashi. » Résultat: en moins de trois mois, trois conteneurs de Simba et de Tembo ont été débarqués au port d’Anvers et ont tout de suite trouvé preneur.

Ce succès commercial s’apparente en quelque sorte à un retour aux sources. Au début du XXe siècle, les colons belges faisaient acheminer de Belgique par bateau la bière qu’ils consommaient sur place. Avec le blocus maritime de la Première Guerre mondiale, les bateaux n’arrivaient plus au Congo. Les Belges présents sur place ont décidé de fabriquer eux-mêmes leur bière. Ainsi est née, après quelques années de mise au point, la Simba en 1925, suivie de la Tembo en 1950.

Ces bières possèdent deux propriétés intéressantes, explique Baudouin Peeters: « D’une part, elles sont fabriquées à base de maïs, ce qui les rend très digestes. D’autre part, l’eau utilisée provient des hauts plateaux du Katanga, c’est une des eaux les plus pures au monde. L’absence de sucre lui procure en outre une belle amertume. » Les bières se vendent en bouteilles pyrogravées de 73 cl pour la Simba (5° d’alcool) et de 65 cl pour la Tembo (5,9°). « Elles sont très appréciées au sein de la diaspora africaine en Belgique ainsi que par les Belges amoureux de l’Afrique« , observe Baudouin Peeters. Quant au café-restaurant de l’Africa Museum, qui s’appelle opportunément Tembo, il a tout naturellement inscrit les deux bières sur sa carte.

Source: lecho.be – 09-04-2019