Ce qui change ce 1er mai 2021

Plusieurs décisions entrent en vigueur ce 1er mai et auront un impact sur la vie quotidienne du citoyen belge.

Les données de contact sur les puces de nos animaux de compagnie ne seront plus forcément consultables

À partir de mai, ces données de contact ne seront désormais plus publiques. Les propriétaires devront l’autoriser manuellement. Dans ce but, les détenteurs de chien(s) ou chat(s) devront se rendre sur les plateformes officielles d’enregistrement de ces animaux (DogIDCatID) afin de donner leur accord sur la diffusion publique des données en question. Sans cette permission, seuls les refuges et les vétérinaires y auront accès. Cette mesure est une adaptation au règlement général sur la protection des données (RGPD).

Le gouvernement wallon augmente sa capacité de vaccination contre le coronavirus

Le gouvernement wallon augmente la capacité des 52 sites de vaccination en Wallonie dans le but de passer à 250.000 doses par semaine à partir de mai, jusqu’à 400.000 doses début juin. Afin de réaliser ce bond, les vaccinateurs pourront passer de 20 à 25 injections par heure. 86 nouvelles lignes de vaccination réparties sur tout le territoire wallon devraient être déployées. Ces décisions sont supportées par un budget de 26,5 millions d’euros dégagé par le gouvernement wallon. Si besoin, d’autres leviers pourront être utilisés pour mener à bien l’opération.

L’application Edwige remplace les postes téléphoniques de secours des routes wallonnes

Les postes téléphoniques de secours présents tous les deux kilomètres sur les autoroutes et principales nationales de Wallonie seront remplacés par l’application Edwige. Ils ne seront plus opérationnels à partir de ce 1er mai.

En cas de panne, les usagers devront se servir de l’application Edwige pour entrer en relation directe avec le centre Perex, le centre de gestion et de surveillance du trafic.

Les postes téléphoniques étaient de moins en moins utilisés ces dernières années. En 2018, 1.181 appels ont été recensés, pour 837 en 2019. Leur entretien et leur maintenance représentaient un budget d’environ 1 million d’euros par an, précisent la Sofico et le SPW Mobilité et Infrastructures.

La géolocalisation de l’application contribuera à coordonner les interventions nécessaires. L’application permet aussi de signaler un conducteur fantôme ou tout autre incident, comme un objet sur la voirie ou la présence d’animal. Un bouton «112» est proposé au cas où la personne se trouve en situation de détresse.

L’application est disponible en français, néerlandais, allemand et anglais. Les utilisateurs qui parlent une autre langue peuvent échanger par écrit avec l’opérateur grâce à un système de traduction automatique dans les deux sens.

Bruxelles environnement lance le «Mois de la nature»

Ce nouvel événement organisé par l’administration bruxelloise de l’environnement et de l’énergie, met le doigt sur la préservation des 8.000 hectares d’espaces verts couvrant plus de la moitié de la Région. Le projet invite les Bruxellois à découvrir tout le mois de mai la nature de notre centre urbain tout en la préservant. Plusieurs activités seront proposées dans le respect des normes sanitaires. Le programme est disponible sur le site Nature.brussels et se renouvellera tout au long du mois.

Source: lesoir.be – 01-05-2021

MAGMAX

UN NOUVEAU MAGAZINE EN BELGIQUE. POUR QUI ? POURQUOI ?
 
Si vous êtes indépendant, ou gérant de PME, vous aurez remarqué qu’il existe peu de magazines à destination des PME. Les quelques rares exceptions font la part belle à de très grosses sociétés et proposent peu de contenu qui nous interpelle, qui soit pratique, utile et applicable au quotidien.
Depuis près de 15 ans, Max 25 rassemble et met en contact, de façon très concrète, des entreprises à taille humaine.
Certains de ses membres ont décidé d’unir leur force pour proposer un nouveau magazine, écrit par les entrepreneurs pour les entrepreneurs. Cette équipe, sous l’égide de Guy Van den Noortgate (journaliste économique) et de Christian Kinot (fondateur du Cercle d’entreprises Max25) vous propose ce MagMax.
Par des pros, pour des pros.
Pour en découvrir un peu plus: www.mag-max.be

info@max25.be

Ce qui change ce 1er avril

Le retrait progressif des militaires en rue se poursuit

Les militaires en rue vont être remplacés par des policiers dans les gares et les métros à Bruxelles ainsi qu’à l’aéroport de Zaventem, d’ici le 1er avril. Ils étaient chargés de missions de surveillance.

La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) avait annoncé, fin février, un calendrier de retrait progressif. Les militaires ont ainsi déjà quitté l’aéroport de Gosselies et le quartier européen. « Pour le 1 avril, la police intégrée va reprendre ses responsabilités pour les gares et les métros à Bruxelles et l’aéroport de Zaventem », a précisé le cabinet de la Défense. A partir de juin, ce sera au tour des ambassades, progressivement, pour terminer par les institutions juives à Anvers et Bruxelles.

Un nouveau sac bleu pour 24 communes

A partir du 1er avril, les citoyens des 24 communes affiliées à l’intercommunale Hygea pourront mettre de nombreux emballages ménagers supplémentaires dans leurs sacs bleus, jusqu’ici réservés aux PMC. Huit kilos de déchets d’emballages en plastique par an vont quitter le sac d’ordures ménagères, ce qui permettra de recycler davantage, selon l’intercommunale de Mons-Borinage-Centre.

Presque tous les emballages ménagers en plastique seront acceptés dans les nouveaux sacs bleus de la zone Hygea, notamment les pots de yaourt, les raviers de beurre, les sacs et films en plastique. Certains emballages composés de plusieurs parties comme une barquette et un film plastique, qui ne suivent pas la même filière de recyclage, devront toutefois être séparés avant d’être placés dans le sac bleu.

Actuellement, seuls les flacons et bouteilles en plastique, les emballages métalliques et les cartons à boissons sont autorisés dans les sacs PMC.

Le nouveau processus doit permettre d’économiser de l’énergie et de limiter les émissions de CO2.

Les sacs bleus actuels resteront valables jusqu’à épuisement des stocks. Les nouveaux sacs seront vendus au même prix.

Le remboursement du matériel de stomie plus flexible et personnalisé

Le remboursement du matériel de stomie sera « plus flexible et plus personnalisé » à partir du 1er avril 2021. Environ 25.000 personnes vivent au quotidien avec une poche et du matériel de stomie, une petite ouverture au niveau de l’abdomen faite lors d’une opération pour traiter un cancer du côlon ou du rectum et qui permet d’évacuer les selles ou les urines.

L’assurance soins de santé rembourse déjà ce matériel, mais le patient pourra désormais choisir celui qui est le mieux adapté à sa situation. Il disposera d’un budget « virtuel » pour choisir le type et la quantité de matériel dont il a besoin parmi les produits remboursables.

L’Institut national d’assurance maladie-invalidité (Inami) portera également une attention particulière aux trois premiers mois d’utilisation, qui demandent un apprentissage, et aux situations exceptionnelles, en prévoyant un budget supplémentaire pour ces situations.

Deux médicaments onéreux contre la mucoviscidose désormais remboursés

Les médicaments Orkambi et Symkevi seront remboursés à partir du 1er avril. Ces deux traitements coûteux contre la mucoviscidose seront désormais gratuits pour plus de 600 patients éligibles.

Orkambi est un médicament destiné aux patients âgés de deux à onze ans, tandis que Symkevi doit être utilisé chez les patients à partir de 12 ans. Ils coûtent plus de 100.000 euros par an.

L’Association Muco s’est déclarée extrêmement satisfaite de la décision de remboursement annoncée fin février par le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (sp.a). Les autorités disent avoir négocié « un prix responsable » avec la firme américaine Vertex.

« L’impact sur la qualité et l’espérance de vie des patients est très important », selon Stefan Joris, le directeur de l’association. « Il s’agit de la première génération de médicaments qui s’attaque également à la cause de la maladie. » Il s’attend à ce que la maladie évolue de plus en plus vers une affection chronique plutôt qu’une maladie rare.

L’espérance de vie des patients atteints de mucoviscidose est de 45 ans en Belgique. Avec ces deux médicaments, l’association s’attend à ce que ce chiffre augmente fortement.

Source: Levif.be – 27-03-2021

Ce qui change au 1er mars

COUVRE-FEU EN WALLONIE: à partir de minuit au lieu de 22h

Le couvre-feu dans la partie sud du pays commencera, comme en Flandre à minuit au lieu de 22h. Il continuera à s’achever à 5h. Seule désormais la région bruxelloise maintient le début du couvre-feu à 22h, une plus grande sévérité qui a montré son utilité pour limiter les grands rassemblements de jeunes, la semaine passée pour profiter du beau temps, en particulier dans le bois de la Cambre.

MAISONS DE REPOS À BRUXELLES: assouplissement des mesures de restriction

Les adaptations suivantes sont possibles si le taux de vaccination des résidents dans la maison de repos est d’au moins 90% :

– Modulation des activités possibles en fonction du stade épidémiologique de la maison de repos (et donc possibilité d’activités en groupe ou de repas en commun par exemple)

– Autorisation des visites en chambre

– Autorisation d’avoir 2 contacts rappr0ochés (fixes).

Les visiteurs devront porter un masque en permanence. Par ailleurs, les mesures générales de distanciation sociale restent d’application entre les résidents et les visiteurs, hormis pour les deux contacts rapprochés autorisés.

Si le taux de vaccination est plus faible dans une ou l’autre maison de repos, la situation sera évaluée par le médecin coordinateur et le service d’inspection et d’hygiène afin d’élaborer des adaptations sur mesure, avec flexibilité.

CONSOMMATION: changement des labels énergétiques pour l’électro-ménager

A partir de ce 1er mars, les labels énergétiques des appareils électroménagers changent. Fini les A+ ou A++ que vous voyez quand vous achetez un frigo ou une machine à laver, l’Europe change les appellations. L’échelle de A+++ à D est remplacée par une échelle de A à G. Ces nouvelles étiquettes s’accompagnent d’une nouvelle méthode de tests plus proche de l’utilisation réelle des appareils électroménagers: une machine à laver +++ plus pourrait donc être classée C, selon le nouveau label. La consommation électrique des lave-linges a été divisée par trois en moyenne depuis l’introduction de ces labels énergétiques.

DÉCONFINEMENT: reprise des métiers de contact

Les professions non médicales ayant des contacts avec le client (salons de tatouage, esthétiques, taille de barbe, etc.) pourront reprendre leur activité le 1er mars comme prévu. Les experts auraient tenté de freiner cette reprise mais les décideurs politiques ont refusé tout changement.

VIE QUOTIDIENNE: Nouveaux horaires pour 44 guichets SNCB

A partir de ce 1er mars, une période de transition entre en vigueur et les horaires des 44 guichets des gares SNCB destinés à être fermés définitivement d’ici 2021 sont modifiés avec une ouverture de deux à trois jours par semaine.

Sur place, des stewards informeront les voyageurs sur l’utilisation des automates de vente et des brochures seront mises à disposition pour détailler les différents canaux de vente. Des séances d’information et de démonstration seront également organisées dans les gares concernées. La SNCB souligne que ces fermetures concernent des guichets de gares de taille moyenne ou petite, où les clients se font rares. Le conseil d’administration de la SNCB a acté le 9 février dernier la fermeture de 44 guichets dans ses gares d’ici la fin de l’année.

Source: rtl.be – 01/03/2021

Voici tout ce qui change ce 1er février

ÉNERGIE – Tarif social pour 447.000 Belges de plus

Jusqu’à la fin de l’année, près de 447.000 personnes supplémentaires vont pouvoir bénéficier d’un tarif social pour le gaz et l’électricité. La mesure est prise pour un an mais pourrait être renouvelée.

Le tarif social est actuellement accessible aux personnes bénéficiant du revenu d’intégration, aux aînés percevant la garantie de revenus aux personnes âgées ainsi qu’aux handicapés.

Ce public va être élargi à ceux et celles qui bénéficient de « l’intervention majorée ». Cela concernera entre autres les pensionnés et les familles monoparentales en difficulté financière ainsi que les personnes dont le revenu ne dépasse pas environ 20.000 euros brut par an.

Actuellement, le tarif social permet de soutenir 450.000 personnes pour l’électricité et 275.000 pour le gaz. Avec la mesure fédérale, près de 447.000 personnes supplémentaires vont rejoindre les rangs des bénéficiaires, selon le cabinet du ministre de l’Économie.

TRAIN – Hausse des tarifs

Le prix moyen d’un billet standard sera augmenté de 0,65%.

Le prix des abonnements domicile-travail et des abonnements scolaires augmentera de 1,95%.

Les produits dérivés, tels que le « Student Multi », connaîtront la même adaptation tarifaire. 

Les prix des « Youth Holidays » (qui permettent aux jeunes de moins de 26 ans de voyager en train de manière illimitée pendant une semaine ou un mois lors des congés scolaires) seront aussi augmentés, respectivement de 3 et 4 euros.

Les voyages transfrontaliers classiques sur de courtes distances seront désormais basés sur le nombre de kilomètres parcourus.

Les prix, entre autres, du Senior Ticket (7,2 euros l’aller-retour), du Youth Ticket (6,6 euros) et du Supplément vélo (4 euros) resteront par contre inchangés.

BUS EN FLANDRE – Hausse des tarifs

Le prix du m-ticket que vous achetez via l’application ou le site web De Lijn passe de 1,80 à 2 euros. La m-card de dix trajets ne coûte plus 15 mais 16 euros. Les Omnipas seront 3% plus chers.

TRANSPORT À BRUXELLES – Les « Brupass »

Les navetteurs pourront emprunter indifféremment les véhicules des quatre opérateurs (Stib, TEC, De Lijn et SNCB) à Bruxelles au moyen d’un seul et même titre de transport, à tarif unique, le « Brupass ». Et le Brupass XL offrira la même possibilité mais également pour une partie de la périphérie bruxelloise, dans un périmètre élargi à 11,5 kilomètres autour des 19 communes de Bruxelles (à l’exception de la desserte de l’aéroport), ce qui représente 52 gares et près de 1.400 trains par jour, et plus de 2.800 arrêts de bus, tram et métro.

Pour les voyages en train, cela implique un élargissement de la zone actuelle de 17 gares supplémentaires: Beersel, Buda, Diegem, Dilbeek, Groenendaal, Grand-Bigard, Hoeilaart, Holleken, Linkebeek, Lot, Nossegem, Ruisbroek, Rhode-Saint-Genèse, Sint-Martens-Bodegem, Vilvorde, Zaventem et Zellik. Pour le TEC, le nombre d’arrêts desservis passera de 73 à 121, soit 48 nouveaux arrêts. La zone est traversée par 111 lignes de bus de De Lijn, avec 600 arrêts dans Bruxelles et en périphérie, en plus des arrêts partagés avec la SNCB, la STIB et le TEC. Pour la Stib, l’offre reste inchangée, avec ses 83 lignes de tram, bus et métro, 2.200 arrêts et 69 stations de métro et de pré-métro. Seule la desserte de l’aéroport depuis Bruxelles (dans les deux sens) fait l’objet d’un tarif particulier.

Brupass XL: 3 euros pour un voyage et 20 euros pour 10 voyages. Abonnements: 74 euros pour un mois et 775 euros pour un an.

Brupass: 2,4 euros pour un voyage et 15 euros pour 10 voyages. Les abonnements seront eux vendus au prix de 55,50 euros/mois et 583 euros/an.

ÉCOLE – Inscription en 1e secondaire avancée

La procédure d’inscription en première secondaire en Fédération Wallonie Bruxelles commence cette année, en raison du coronavirus, dès le 1er février et s’étalera jusqu’au 5 mars, soit cinq semaines au total, contre trois les années précédentes.

Quelque 50.000 élèves entreront en première année du secondaire en septembre prochain. Leurs parents doivent avoir reçu de l’école primaire de leur enfant le formulaire unique d’inscription (FUI) au plus tard le 22 janvier dernier. Ils devront y inscrire leur classement d’écoles où ils souhaitent inscrire en priorité leur enfant. Ils sont invités à stipuler leur première préférence ainsi que leurs choix suivants si l’école convoitée devait être complète. Ils pourront y indiquer jusqu’à dix écoles de leur choix.

Comme de coutume, durant ces cinq semaines, la chronologie des dépôts n’aura aucune importance. Un formulaire déposé dès le 1er février ne sera donc pas avantagé par rapport à un autre remis le 5 mars.

Source: rtlinfo.be 01-02-2021

Wallonie : qu'est-ce qui change au 1er janvier 2021 ?

Le 1er janvier est souvent synonyme de bonnes résolutions, d’évolutions, de changements… Voici les principaux changements intervenant en Wallonie pour cette nouvelle année.

Reprise du précompte immobilier

Jusqu’à présent compétence du Fédéral, la reprise du précompte immobilier par l’administration wallonne (SPW Fiscalité) sera effective au 1er janvier.

Le précompte immobilier est un impôt régional sur les biens immobiliers bâtis (maison, garage, usine,…), non bâtis (terres, forêts, prairies…) et le matériel et outillage. Il est calculé sur base du revenu cadastral indexé.

Nouveauté par rapport au SPF Finances : diverses démarches en ligne sur le sujet par souci de simplification pour l’usager : demander un plan de paiement, demander une réduction du précompte immobilier, contester le précompte immobilier,…

Prêt coup de pouce : nouvelle formule

Le prêt « Coup de pouce», octroyé par la SOWALFIN, permet aux particuliers de prêter de l’argent aux entreprises wallonnes et aux indépendants, pour financer leurs activités. Ils reçoivent, en contrepartie, un avantage fiscal qui prend la forme d’un crédit d’impôt annuel qui s’élève à 4 % pendant les quatre premières années, puis 2,5 % sur les éventuelles années suivantes.

La formule sera revue et améliorée sur différents points dès 2021 : plafonds revus à la hausse, durée allongée, paiements à terme ou échelonnés, possibilité de remboursement anticipatif, garantie publique sur prêt privé, possibilité d’un prêt subordonné de la SOWALFIN.

Immatriculation : réforme des plaques commerciales et nouvelle « plaque nationale »

Les plaques d’immatriculation commerciales seront soumises à de nouvelles règles offrant plus de clarté et moins de risques de fraude. La réforme prévoit notamment des restrictions de l’usage des plaques « essai ».

Deux nouvelles plaques vont par ailleurs être créées : la plaque professionnelle « V » et la plaque nationale « UA ».

Permis de pêche : uniquement délivrables en ligne !

Jusqu’à présent possible via la Poste ou en ligne, la délivrance digitale sera désormais le seul moyen d’acquérir son permis de pêche. Dès janvier, il faudra donc se rendre sur le site www.permisdepeche.be afin d’obtenir son permis de pêche en 5 étapes. Le paiement se fera en ligne de manière sécurisée.

Le service en ligne présente de nombreux avantages : disponibilité élargie (7j/7, 24h/24), immédiateté, pas de déplacement, adaptation d’informations durant la période de validité du permis de pêche, etc.

Interdiction des ustensiles en plastique à usage unique

Pailles, couverts, assiettes, gobelets pour boissons…. Voici quelques-uns des ustensiles en plastique à usage unique dont l’utilisation sera interdite dans les établissements ouverts au public dès ce 1er janvier 2021.

Cela concerne ainsi : les établissements HoReCa, les cafétérias/cantines, les marchands ambulants, les biens et services fournis dans le cadre d’événements, et les dégustations culinaires offertes aux clients dans certains magasins.

Source: www.wallonie.be