Economie

2016 s’annonce pire que 2015 pour les milliardaires dans le monde

 

dollars

Les 400 personnes les plus riches au monde avaient perdu ensemble 19 milliards de dollars en 2015. A eux seuls, les 10 plus riches accusent déjà une perte totale de 45 milliards de dollars depuis le début de cette année. Les milliardaires chinois et russes dans une mauvaise passe.

La capitalisation boursière mondiale a fondu de plus de 8 mille milliards de dollars depuis le début de cette année, suite à la chute des cours des actions.  Cette perte de valeur n’est pas sans conséquence sur le patrimoine de gens qui détiennent des actions.  Et elle est forcément d’autant plus sensible que l’on est beaucoup investi dans les actions.
C’est le cas des milliardaires qui ont ainsi vu leur fortune se réduire. Le moins que l’on puisse écrire, c’est que 2016 est bien parti pour être pire que 2015. L’an passé, les 400 personnages les plus riches au monde avaient subi des pertes pour un montant total de 19 milliards de dollars selon un décompte effectué par Bloomberg. Rien que depuis le premier janvier, les dix premiers de ce classement totalisent à eux seuls déjà 45 milliards de dollars.

milliardaires

Dans l’ordre de leur place dans ce classement qui n’a pas finalement pas connu de gros bouleversements, l’éternel numéro un Bill Gates, le cofondateur de Microsoft, subit à ce jour une moins-value de 6,5 milliards de dollars. Un montant qui représente 7,7% de la valeur totale de son portefeuille. Il est suivi d’Amancio Ortega Gaona, le propriétaire d’Inditex (Zara) en Espagne, perd 6,8 milliards (soit -9,3%) et de Warren Buffett qui, lui, limite ses pertes boursières à 1,9 milliard.
warren buffet (Warren Buffet)
Le Mexicain Carlos Slim Helu, celui qui détient notamment America Movil numéro un des télécoms au Brésil et est aussi actionnaire de KPN aux Pays-Bas ou encore du quotidien The New York Times, voit la valeur de son patrimoine refluer de 5 milliards de dollars. La pire performance dans le haut de ce classement revient, chute de l’action Amazon oblige, à Jeffrey Bezos. Le plus important actionnaire d’Amazon. com, qui détient près de 18% du site de ventes par internet, a vu son portefeuille fondre de 14,2 milliards dans la foulée entre autres du recul de 18% de l’action Amazon!
Mark Elliot Zuckerberg (Facebook), qui avait ravi un moment à Bezos la 5e place du classement il y deux semaines, pour ensuite revenir à la 8e à la veille du week-end, a perdu 1,5 milliard. Soit moins que les 2,5 milliards des frères Koch (trading sur les matières premières) qui le précèdent, et le 1,5 milliard d’Ingvar Lamprad (Ikea) ou encore que les 2,1 milliards de Lawrence Josseph Ellison, le cofondateur d’Oracle.
zuckerberg (Mark Zutterberg)
Chinois amères
Les pertes subies par les milliardaires américains et européens restent dans l’ensemble plutôt raisonnables en regard de celles subies par les Russes et surtout les Chinois, hormis quelques acteurs vedettes. Comme Elon Musk qui, affecté par le plongeon de 37% de la valeur Tesla à Wall Street, voit 16% de son patrimoine s’envoler en fumée. En 21e position avec un patrimoine de 27 milliards, Wang Jianlin (immobilier commercial en Chine) voit sa fortune dégringoler de 9,5 milliards de dollars. Ce qui représente 26% de ce qu’il possédait au soir du 31 décembre.
Pour Jack Ma (Alibaba) qui le suit dans le classement, ce pourcentage est de 14% à 25,9 milliards de dollars.
Jack-Ma-Alibaba-Group (Jack Ma)
48 femmes milliardaires
Du côté des milliardaires féminins au nombre de 48 dans le liste de Bloomberg, le début d’année semble avoir été mois moins compliqué. Liliane Bettencourt (L’Oréal) qui arrive à la 13e place a réussi la prouesse de faire croître son patrimoine de 0,2% depuis janvier, à 33,3 milliards de dollars. D’autres à l’instar d’Alice Louise Watson (Wal-Mart) ont fait de même (+ 0,7% à 31,4 milliards).
liliane-bettencourt_416x416 (Liliane Bettencourt ) wal mart (Alice Louise Watson)
Cela tient au fait que leurs biens financiers relèvent de secteurs qualifiés de défensifs. C’est-à-dire des secteurs dont les affaires sont censés mieux résister aux aléas des économies et les actions de ce type de sociétés mieux se tenir en Bourse. L’homme d’affaires français Bernard Arnault (LVMH) rentre dans ce registre. Il voit sa fortune grossir d’un petit 0,7%. Par contre, la valeur de la fortune de l’épouse de feu Steve Jobs (Apple), Laurene Powell Jobs, s’est contractée de 12% à 16 milliards.
Enfin, pour ceux qui sont friands de statistiques, on précisera que la liste Bloomberg renferme 135 milliardaires en dollars aux Etats-Unis, 104 en Europe, 24 en Chine, 19 en Russie, 14 en Inde, 9 au Moyen-Orient et 7 en Afrique.
Source: L’Echo 17-02-16