Marché de l’emploi

Les plus grands bureaux de consultance vont engager 1.800 personnes

consultance 1

Les 4 plus grands cabinets de consultance présents en Belgique – Deloitte, EY, PwC et KPMG – comptent embaucher quelque 1.800 personnes en 2016, dont plus d’un millier de nouveaux diplômés, écrivent mardi les quotidiens L’Echo et de Tijd.

L’an dernier, ces 4 sociétés – qui emploient un total de 7.900 consultants – avaient créé ensemble 621 nouveaux postes.

Plus encore que leurs activités d’audit et d’expertise comptable, ce sont leurs départements de conseils en stratégie et en technologies qui expliquent ces besoins en recrutement, conséquence de la reprise de la croissance économique et de la numérisation, précise notamment L’Echo.

trends_tendances le 05-01-2016

 

Jobs : Travailler dans un centre d’urgence ?

urgences

Les personnes qui travaillent dans les centres d’urgence proviennent de différents services :

Service public fédéral Intérieur

Le personnel du Service public fédéral Intérieur présent dans les centres d’urgence se charge de :

  • Prendre les appels dans les Centres de Communication et d’Information de la police intégrée (CIC 101)
  • Prendre les appels et envoyer les services de secours dans les Centres de secours 112/100 (CS 112/100)

Les  offres d’emploi sont publiées sur le site Internet du Selor. Vous pouvez vous inscrire à My Selor pour être tenu au courant des nouvelles offres d’emploi.

Police fédérale

Le personnel de la Police fédérale dans les centres d’urgence est responsable de l’envoi de services de secours dans les Centres de Communication et d’Information de la police intégrée (CIC 101).
Les offres d’emploi sont publiées sur le site Internet des recrutements de la police.

Croissance de l’emploi encourageante au sein des PME.

Avec 112,3 points, l’Indice Emploi PME de SD Worx a atteint un nouveau record au troisième trimestre 2015. Concrètement, ce chiffre signifie que les PME (de moins de 100 personnes) emploient 12,3% de personnes en plus que lors du premier calcul de l’Indice, en décembre 2005.

L’emploi structurel dans les PME belges n’a jamais été aussi élevé. Au cours de ce troisième trimestre, l’emploi a progressé pour la 3e fois d’affilée, cette fois de 0,4% par rapport au 2e trimestre. Ce sont surtout les excellents chiffres de septembre qui sont de bons augures pour la pérennité de la tendance actuelle. La progression est commune à toutes les régions et tous les secteurs, avec le secteur industriel en figure de proue. Après plusieurs années d’hésitations, la Région de Bruxelles Capitale enregistre une remarquable croissance de 1,2%.

 

Nouveau record pour l’Indice-Emploi PME

« 112,3 est l’indice le plus élevé jamais enregistré depuis l’instauration de ce baromètre, en décembre 2015. Jusqu’à présent, les deux meilleurs indices (112,2 et 111,9) ont été signés au 3e et 4e trimestre 2011. Nous sommes ensuite redescendus à 110,5 points, jusqu’à la fin décembre 2013. Par la suite, l’Indice-Emploi a entamé une ascension lente mais constante, qui nous mène aujourd’hui à ce nouveau record », se réjouit Johan Van Duyse, conseiller stratégique PME chez SD Worx.

 

Si l’augmentation constante de l’emploi dans les PME a surtout été alimentée jusqu’à présent par la Flandre, les chiffres pour la Wallonie et pour Bruxelles sont cette fois également positifs.
Le bond le plus marquant est celui de la Région de Bruxelles Capitale, qui ne s’était jamais distinguée au cours des derniers trimestres par des chiffres positifs. Avec une progression de 1,2%, Bruxelles efface d’un coup les pertes des trimestres précédents et affiche même sur base annuelle une augmentation de 0,6%.

 

La Flandre progressait encore plus avec une augmentation de 1,4%, tandis que la Wallonie se positionne aujourd’hui sur base annuelle juste sous le point d’équilibre, à -0,1%. Caractéristique spécifique au paysage des PME bruxelloises, la progression se situe majoritairement dans le secteur tertiaire (services commerciaux), plus spécifiquement dans les entreprises de consultance financière et les entreprises informatique.

 

Les petites PME progressent le plus et l’industrie se porte bien

Deux autres chiffres confirment l’évolution positive enregistrée au 3e trimestre. Tout d’abord, ce sont surtout les petites PME (qui emploient jusqu’à 20 personnes) qui recrutent, et ce pour la deuxième fois d’affilée (0,4% au 2e trimestre et 0,3% au 3e trimestre).

 

Ensuite, le secteur secondaire (industrie) se porte bien, avec une progression de l’emploi au cours du trimestre de près de 0,5%. Dans les secteurs tertiaire et quaternaire, les progressions sont respectivement de 0,27% et 0,39%. « Si les petites PME et l’industrie recrutent, cela montre qu’il y a une confiance structurelle dans l’économie, » conclut Marie-Caroline Mathelot, Director Business Development pour la Wallonie.