Renault – Alpine

Alpine A110

         

Egalement pour les grands et conseillé……..

J’avais lu un article dans la presse française lors de la sortie du nouveau jouet très attendu, concernant l’Alpine A110, une remarque « Pour les plus de 1.9m passez votre chemin ».

Et vous comprendrez ma tristesse de ne pouvoir faire quelques tours de roues avec une renaissance en principe de légende.

Au point même, à la découverte au Heysel janvier 2018 j’en était encore plus déçu, elle était splendide.

Je voulais en avoir le cœur net, quitte à appeler les pompiers pour m’extraire et friser le ridicule.

Et c’est avec bonheur que je reçois de Monsieur Frank De Tant Alpine Expert Brussels, l’autorisation de partir seul et me faire ma propre idée (Bruxelles-Liège-Bruxelles).

Et bien oui, avec mon mètre et ses 95 centimètres, aucun problème. Elle est d’ailleurs faite pour moi.  La bonne surprise est qu’il me reste encore 5 bon centimètres entre ma tête et le ciel de toi.

Après les explications de rigueur, ACTION !

1080 kg, 252 cv et un 0-100km/h en 4.5sec de plus en propulsion, je regrette déjà une chose, pourquoi Bruxelles n’est pas au bord de la frontière allemande et de ses célèbres autoroutes où la vitesse maximale est simplement conseillée ??

Bref, la boite, uniquement automatique à 7 rapports à double embrayage comporte 3 modes : Normal, Sport, Race.

Mise à part une hésitation en mode Race et sollicitée en ultra sportive, fabuleux.

Comportement joueur et prévisible, freinage très bon, consommation légère au vu de ma demande, une note de 5 étoiles pour le confort des sièges baquet Sabelt, je peux en avoir un pour mon bureau Mr De Tant ?

Son châssis en aluminium et ses dimensions contenues 4,18m en longueur, largeur 1,79m pour une hauteur de 1,24m, c’est, grâce à son moteur en position centrale (d’origine Mégane R.S.) un régal d’équilibre parfait.

Vous allez me dire que c’est trop beau. D’accord je l’avoue, un volume de coffre un peu petit, mais qui aurait l’idée de partir 15 jours en camping à Bormes-Les-Mimosas en Alpine ?

Et la visibilité arrière ? Mais moi Monsieur la visibilité arrière je m’en balance. Je m’emballe, je m’emballe, Alpine vous propose en option une aide au stationnement avant et arrière avec caméra de recul.

Conclusion : le plaisir de conduire à l’état pur, aucun défaut majeur, ergonomie sans faille, pas de bling-bling, c’est clair et net.

Chaque élément est à sa place de manière à vous faire profiter au maximum des sensations de conduites que les ingénieurs Alpine vous ont réservées.

Avec un dixième en moins au 100km/h et 10 000€ en plus, le Porsche 718 Cayman s’offre à vous, mais c’est vous qui voyez…..

Un très grand merci à Mr Frank De Tant pour sa disponibilité et confiance www.alpinecentrebrussels.be

Chérie, prépare deux beauty caisses, nous descendons sur la côte d’Azur…..

Christian KINOT

 

 

Talisman

     

Je vous présente aujourd’hui un véhicule presque méconnu, le Renault Talisman.

Et pourtant, il me semble qu’il est parfaitement adapté au marché Fleet, générateur d’une part de marché non négligeable.

D’ailleurs j’en veux pour preuve les actions régulières, voire omniprésente, de la représentation du Talisman dans ce que j’appelle la référence journalistique sur le secteur économique et son développement, Le Trends tendances.

La maison Renault Belgique y investi une page très régulièrement, sur le même véhicule, avec un prix alléchant d’entrée de gamme à 24 350€ HTVA, donc juste sous la barre des 25000€.

Evidemment, cette recherche de prix, n’est pas due au hasard, car les « enveloppes » pour l’acquisition du véhicule de société octroyées par lentreprise sont en fonction de votre position dans l’organigramme de cette dernière. Et ce montant interpelle, reste plus que le chiffre clé, le pourcentage de la déduction fiscale.

Le prix d’appel concerne le Talisman Limited 2 Blue dCi 120

Pour ma part, et par l’intermédiaire du garage Renault Néri, il m’a été remis une version essence de 1618 cm3 développent 149CV Din sur un test de 4 jours et plus de 1000 km parcourus.

Avec un poids contenu de 1505 kg, c’est pour moi le minimum syndical a plus d’un point.

Car si même la boite automatique EDC avec double embrayage et 7 rapports fait très bien son travail, il est évident que par une cylindrée de 1618 cm3 les rapports passent en haut rémige.

Un problème spécifique Renault ? Surement pas !

En comparaison les blocs 1600 issus de la régie installés chez Mercedes sont encore pires, voire problématiques.

A vouloir limiter les différents rejets, nous disposons dans nos parcs automobiles de mariages non réjouissants.

Pour un grand gabarit comme moi, l’habitabilité est bonne, sauf si votre pointure est égale ou supérieure à 45 car au vu de la dimension quelque peu démesurée de la pédale de frein et du décalage sur la droite de l’accélérateur, il n’est pas aisé de faire des pointes de danse classique…..

Le mobilier intérieur présent dispose encore de certains plastiques durs.

N’oublions pas la position du Talisman vers le vaisseau admiral de la marque.

Au vu du prix proposé, le confort général est de bon niveau.

Malheureusement ma génération déjà dépassée ma rendu un peu perplexe sur l’interface R-Link proposé.

A étudier pour une prochaine.

Une note extrêmement positive est le châssis 4Control à 4 roues directrices et amortissement piloté.

Pour effectuer vos manœuvres, un vrai régal ! Idem pour la tenue de route lors d’une sortie d’autoroute un peu trop rapide ;  et des exemples j’en ai dix.

Système imbattable, surprenant.

Mais cela n’est pas une option individuelle, mais fait partie de la série Corporate Edition et Initiale Paris.

Un choix a bien étudié.

Il va sans dire au vu des options « comprises » dans le modèle testé que nous nous sommes un peu écarté des 24 350 € HTVA du prix d’attaque.

Concernant le volume de coffre variant entre 515 litres et 605 en fonction de l’espace sous le plancher, la note pour moi serait très bonne si l’entrée de coffre était un peu plus large.

Encore une fois en fonction de vos utilités de chargement, la version Grandtour (break) est également disponible.

Comme vous l’avez constaté avec force sur tous les médias, pire encore dans les stations-services, le diesel est devenu le vilain petit canard.

Ce qui n’est apparemment pas pour la marque Renault une inquiétude, car, oh surprise, le véhicule essence de 149 CV de notre essai disparait du catalogue, pour laisser au Talisman 3 motorisations : 2 diesels, Blue dci 120 et 150cv tous les deux en 1750cm3. Pour la version essence il faudra se contenter du Tce 225 1800 cm3 de… 225 CV, vous l’aurez devinez, dans ce gabarit cela n’est peut-être pas une mauvaise nouvelle, un essai bientôt, je l’espère.

 

En conclusion, voici un véhicule qui peut savérer surprenant sans défaut majeur dans une gamme de prix contenue.

Une note également positive pour son design.

Un véhicule homogène ou peut-être j’aurais aimé voir et entendre une motorisation plus généreuse.

Le TALISMAN est réellement un véhicule à découvrir, ou à redécouvrir car il était sorti en 2016….et oui.

Je vous conseille vivement une prise de rendez-vous pour un essai chez Renault Neri Groupe www.renaultneri.be

Christian KINOT